La logique du transport aérien et du SAV d’OCZ

29 Jan
2010

Ma clé USB OCZ 16 Go étant subitement tombée en panne, je l’ai renvoyé fin novembre au fabricant aux Pays Bas pour un échange dans le cadre de la garantie. Jusqu’ici rien de surprenant, le délai d’attente est long en raison d’un manque de stock mais ce n’est pas la raison de cette note.

Le 22 janvier je constate qu’elle a été remplacée mais par encore expédiée. C’est en regardant hier l’interface d’OCZ que je vois qu’il y a un n° de suivi UPS que je m’empresse de consulter et là ce qui m’interpelle c’est le cheminement du colis :

  • Taïwan
  • Corée du Sud
  • Kazakhstan
  • Pologne
  • Allemagne
  • France
  • Réunion

Tout ça en 5 jours et pour une clé USB de quelques dizaines d’euros, ça me paraît excessif. Bien sûr en tant que client je ne peux que me satisfaire du soin apporté par OCZ (envoi par UPS) mais d’un autre côté ça me semble une telle débauche de moyens logistiques pour pas grand chose sans compter que le coût d’acheminement doit être bien supérieur au prix de l’objet remplacé.



Afficher UPS OCZ sur une carte plus grande

PS : je sais que l’organisation du fret fonctionne avec de grandes plate-formes de traitement centralisées qui explique ce genre de circuit mais là ça me paraît beaucoup d’étapes.

Ajouter un commentaire

Haut